Dessin dans le champ
Une spirale inattendue
Les blés sont couchés 

Etendue irisée
La lumière se diffuse
Par mille vaguelettes 

Bras et jambes pliés
Le tronc comme terrassé
L’arbre déclare forfait

Un chant étonnant
C’est le vent qui s’engouffre
Entre les maisons

Au coeur de mon être
Les bourrasques fouettent l’âme
Subsiste l’essentiel

Emmanuelle de Dardel

D’autres haikus libres.

Peinture : Romantic Landscape, Constantin Bogaïevski, 1908 (domaine public)

Shares
Share This