Au centre de la ville, 
Le bruit explose les sens, 
Mettant le corps à l’épreuve, 
Laissant l’âme troublée et exsangue, 
Où trouver refuge, calme et sérénité ?

Les conversations des gens,  
Le son des voix qui transperce,
Les timbres particuliers font frissonner, 
Les rires à gorge déployée sont des couteaux. 
Où trouver refuge, calme et sérénité ?

Loin de la ville en effervescence,
Le grondement continue, ininterrompu,  
Les moteurs impétueux vrombissent sur l’asphalte, 
Les trains discrets et mesurés grondent au coeur de la vallée, 
Où trouver refuge, calme et sérénité ?

La nuit enfin,
Fragments d’apaisement,
Le fracas s’atténue,
Ne reste qu’un faible bruissement,
La paix s’installe, pour quelques heures.

Emmanuelle de Dardel

Image : https://pxhere.com/

Shares
Share This