Sensation

Sensation

Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :
Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, – heureux comme avec une femme.

Mars 1870.

Arthur Rimbaud

Rimbaud, Poésies, Paris, Flammarion, 1989. (Cahier de Douai, p. 65)

L’aube

L’aube

La lumière revient, peu à peu,
Elle s’infiltre, l’air de rien, à travers les rideaux bleu roi,
En imprimant des motifs géométriques sur les murs sombres.

La lumière revient, de plus en plus vive,
Les zones sombres se dévoilent,
Nous laissant appréhender tous les aspects de la vie.

La lumière revient, éblouissante et flamboyante,
Tout prend une saveur nouvelle, qui rappelle les couleurs de l’été,
Bientôt une nouvelle journée, riche de multiples promesses.

Emmanuelle de Dardel

Image : pxhere.com

D’autres poésies naturelles.