Au coeur de la nuit

Au coeur de la nuit

Au coeur de la nuit
Le repos me vient
De la solitude

La nuit est mon sang
Mon ressourcement
Mon apaisement

La nuit et ses lumières
Procurent d’ineffables joies
Aux esthètes rois

Chaque nuit diffère
De par ses lueurs
Et ses odeurs tendres

Les bruits de la nuit
Parviennent étouffés
Aux oreilles endormies

Les vertus de la nuit
Une rencontre avec soi
Au sein du silence

Au cours de la nuit
Dans ses grands bras lourds
Abandon de soi

Emmanuelle de Dardel

 

Image : Vincent Van Gogh, Starry Night Over The Rhone

D’autres haïkus libres.

Tumultueux

Tumultueux

Au centre de la ville, 
Le bruit explose les sens, 
Mettant le corps à l’épreuve, 
Laissant l’âme troublée et exsangue, 
Où trouver refuge, calme et sérénité ?

Les conversations des gens,  
Le son des voix qui transperce,
Les timbres particuliers font frissonner, 
Les rires à gorge déployée sont des couteaux. 
Où trouver refuge, calme et sérénité ?

Loin de la ville en effervescence,
Le grondement continue, ininterrompu,  
Les moteurs impétueux vrombissent sur l’asphalte, 
Les trains discrets et mesurés grondent au coeur de la vallée, 
Où trouver refuge, calme et sérénité ?

La nuit enfin,
Fragments d’apaisement,
Le fracas s’atténue,
Ne reste qu’un faible bruissement,
La paix s’installe, pour quelques heures.

Emmanuelle de Dardel

Image : https://pxhere.com/

La nuit

La nuit

Entre silence et obscurité,

La nuit est enveloppée par l’inconnu.

A chaque instant, les secondes coulent sans bruit,

Traçant leur chemin dans la plus complète humilité.

L’odeur de la nuit est douce et rassurante,

Car rien ne peut troubler sa paix profonde.

Quelquefois, la pleine lune nous guide en son coeur,

En dévoilant de nouveaux aspects du monde.

Les chats savent eux aussi combien la nuit prend soin de nous,

Puisqu’on les rencontre souvent au crépuscule, se préparant à une balade nocturne initiatrice.

© Emmanuelle de Dardel

Image : pxhere.com

D’autres poésies naturelles.