Recette d’écriture

Recette d’écriture

Pour écrire, j’ai besoin de calme absolu,
Pendant plusieurs jours avec moi-même,
Dans mon environnement préféré,
Bien entourée.

Pour écrire, j’ai besoin de laisser venir les émotions,
Sentir ce qui se passe au plus profond de moi,
Etre attentive au moindre détail,
Même insignifiant.

Pour écrire, j’ai besoin de tout écouter, absolument tout,
Et je choisis ensuite les éléments les plus exigeants,
Ceux qui me chuchotent de manière incessante,
C’est moi.

Pour écrire, j’ai besoin de perdre, souffrir, manquer, pleurer,
De ce je ne sais quoi qui me déchire l’âme,
Qui ouvre tout mon intérieur,
Et me laisse à nu et sans vie.

Emmanuelle de Dardel

D’autres poésies intimes.

Image : poème mural d’Adonis, à Leiden, Pays-Bas

***

Texte du poème mural d’Adonis

Loss

Loss, loss. Loss saves us. It guides our footsteps.
And loss is a radiance.
All else is a mask.

Loss unifies us with something other than us.
And loss fastens the face of the sea to our dreaming.

And loss is just waiting.

Adonis (1930 – ), poète syrien

To commemorate 400 years of Arabic Studies in Leiden (1613-2013)

Tumultueux

Tumultueux

Au centre de la ville, 
Le bruit explose les sens, 
Mettant le corps à l’épreuve, 
Laissant l’âme troublée et exsangue, 
Où trouver refuge, calme et sérénité ?

Les conversations des gens,  
Le son des voix qui transperce,
Les timbres particuliers font frissonner, 
Les rires à gorge déployée sont des couteaux. 
Où trouver refuge, calme et sérénité ?

Loin de la ville en effervescence,
Le grondement continue, ininterrompu,  
Les moteurs impétueux vrombissent sur l’asphalte, 
Les trains discrets et mesurés grondent au coeur de la vallée, 
Où trouver refuge, calme et sérénité ?

La nuit enfin,
Fragments d’apaisement,
Le fracas s’atténue,
Ne reste qu’un faible bruissement,
La paix s’installe, pour quelques heures.

Emmanuelle de Dardel

Image : https://pxhere.com/

Bleu intense

Bleu intense

Un grand ciel bleu intense,
Orne enfin cette vallée,
Assombrie tout l’hiver,
Et fait rire à nouveau.

Les allées et venues,
Reprennent peu à peu,
En de multiples sens,
Et deviennent chargées.

Partout, dans les recoins,
Sur les hautes maisons,
Un éclat de lumière,
Jaillit devant nos yeux.

Les jardins prennent vie,
D’un simple ciel tout bleu,
La lumière éclairant,
Chaque brin d’herbe tendre.

Il est temps aujourd’hui,
D’accueillir cet or pur,
Qui réchauffe le coeur,
Et illumine l’âme.

Emmanuelle de Dardel

Image : https://pxhere.com

Frisson

Frisson

Dans l’amplitude de ton âme,
Mon coeur s’abandonne
Comme un papillon
Et reprend son souffle.
Peu à peu, chacune de mes cellules,
Laisse tomber ses barrières, se renforce,
Accepte douleurs et échecs
Et grandit dans l’équilibre.
L’échange sans mots,
Et avec lui, tous les possibles sont là,
La joie des instants, le bien-être délicat,
La lumière de tes yeux.

Emmanuelle de Dardel

Etincelle multicolore

Etincelle multicolore

Emmitouflée,
Et perdue au milieu des champs,
C’est là que je peux écrire.

La neige clairsemée
Forme une dentelle blanche
Sur les terres gelées.

La pleine lune,
Ronde comme un gâteau doré, 
Diffuse sa lumière.

Cette solitude, 
A la fois honnie et goûtée, 
Me remplit d’amour.

Au bord de la route, 
Au milieu de tout et rien,
Je retrouve le lien.

La brume est montée 
Par vagues légères et douces,
Par devant la lune.

La nuit tombe peu à peu,
Le ciel devient sombre,
Et pourtant protecteur.

Les champs alentour,
Prennent une teinte douce, 
Et presque irréelle.

Et le lac qu’on admire
Se colore alors d’un éclat inconnu
Une harmonie de blanc et d’or.

Une tour éclairée 
Loin à l’horizon fascinant
Me rappelle à moi.

Au cœur de ma peine,
J’ai trouvé l’étincelle multicolore,
Qui fait briller mon âme.

Emmanuelle de Dardel