En quelques rayons,
Qui pénètrent par la fenêtre,
Ils réchauffent mon coeur.

La brume s’efface,
Laissant toute la place,
Au clair-soleil.

Un rayon intrépide,
Parvient en un instant,
A l’essence des choses.

Tout devient riant,
Des maisons en pierre,
Au ciel bleu azur.

La pesanteur s’éloigne,
Les rires reprennent,
Le printemps arrive.

Emmanuelle de Dardel

Shares
Share This