Le soir, le temps s’allonge inexorablement,

2018, c’est sûr, ne finira jamais,

On est si bien entre amis.

Puis le moment tant attendu montre sa patte blanche,

Cette impression que tout est possible,

Que l’on parviendra à réaliser nos rêves.

Sonnent alors les coups de minuit, plusieurs fois,

On scrute l’horizon, on interroge les étoiles,

Rien n’est pourtant différent, c’est à nous seuls d’agir,

En notre for intérieur.

© Emmanuelle de Dardel

Image : http://pxhere.com

D’autres poésies intimes.

Shares
Share This