Soleil d’hiver

Soleil d’hiver

A peine présent, il se couche vite,
Pourtant c’est bien de ce moment ultime,
Que vient l’inspiration la plus exquise,
Lorsqu’il colore tout notre Univers
D’une légère teinte mordorée.

C’est alors que tout s’arrête à l’instant,
Portant une carnation chatoyante,
La ville se farde d’une lumière
Aussi belle, que pure et délicate,
Propre à enchanter nos sens en éveil.

Comme une enveloppe tendre et suave,
Ce scintillement transporte les âmes
Qui saisissent chaque couleur céleste
Et les peignent avec délicatesse
Dans le tableau subtil de l’infini.



© Emmanuelle de Dardel

L’aube

L’aube

La lumière revient, peu à peu,
Elle s’infiltre, l’air de rien, à travers les rideaux bleu roi,
En imprimant des motifs géométriques sur les murs sombres.

La lumière revient, de plus en plus vive,
Les zones sombres se dévoilent,
Nous laissant appréhender tous les aspects de la vie.

La lumière revient, éblouissante et flamboyante,
Tout prend une saveur nouvelle, qui rappelle les couleurs de l’été,
Bientôt une nouvelle journée, riche de multiples promesses.

Emmanuelle de Dardel

Image : pxhere.com

D’autres poésies naturelles.

La nuit

La nuit

Entre silence et obscurité,

La nuit est enveloppée par l’inconnu.

A chaque instant, les secondes coulent sans bruit,

Traçant leur chemin dans la plus complète humilité.

L’odeur de la nuit est douce et rassurante,

Car rien ne peut troubler sa paix profonde.

Quelquefois, la pleine lune nous guide en son coeur,

En dévoilant de nouveaux aspects du monde.

Les chats savent eux aussi combien la nuit prend soin de nous,

Puisqu’on les rencontre souvent au crépuscule, se préparant à une balade nocturne initiatrice.

© Emmanuelle de Dardel

Image : pxhere.com

D’autres poésies naturelles.

Le brouillard

Le brouillard

I.
La ville se dilue dans le brouillard,
Les habitants sont oppressés,
Ils sont tapis derrière leur porte,
Et attendent le printemps.

II.
Le brouillard recouvre la route,
Il est épais, dense et inamovible,
Il ressemble à un nuage impalpable,
Et enserre la végétation de sa toile blanche.

III.
Depuis des jours et des nuits,
La mer de nuage a envahi la vallée,
Le soleil darde ses rayons sur ce miroir blanchi,
Sans pourtant parvenir à l’atteindre.

Emmanuelle de Dardel

Image : pxhere.com

D’autres poésies naturelles.

Poétique hivernale

Poétique hivernale

Chaque jour finit dans le noir,
Il fait froid, il fait sombre,
La pluie frappe les carreaux,
La musique des gouttes toujours différente,
Enchante mon âme avide de sons harmonieux.
Parfois la neige vient caresser la maison,
Les flocons s’amoncellent et chuchotent l’hiver,
La rue entière retient son souffle lourd,
Le calme et la douceur reprennent possession du monde,
Et un silence bienfaiteur m’envahit.

© Emmanuelle de Dardel

Image : pxhere.com

D’autres poésies naturelles.