Entrechats

Entrechats

 

 

Une pirouette
Deux entrechats
Trois cabrioles
Voici la fouine
Qui chaque nuit
Saute en tous sens
Sur le toit raide

 

De tuile en tuile
De sauts en sauts
Elle s’élance
Suit son parcours
Sur les vieux toits
Aussi agile
Qu’une danseuse

 

Alors parfois
Je me réveille
Et glisse un oeil
Pour admirer
Cet animal
A la fois leste
Et imprudent

 

Naturellement
Ce fureteur
S’arrête sur place
Et me regarde
Puis fuit en hâte
Chutant du toit
Avec fracas

 

Emmanuelle de Dardel

 

Peinture : Franz Marc, Weasels Playing, 1911

 

D’autres poésies naturelles sur ce blog.

 

 

Scintillement

Scintillement

Aujourd’hui tout scintille
La haie de joncs dorés
Bercée par le courant
Illumine la rive

Aujourd’hui tout scintille
La lumière se reflète
Dans chaque particule
Que le soleil caresse

Aujourd’hui tout scintille
Une étoile est tombée
Dans chaque vaguelette
L’horizon étincelle

Aujourd’hui tout scintille
Chaque respiration
Devient inspiration
Et pensée éclairée

Emmanuelle de Dardel

D’autres poésies naturelles sur ce blog.

Peinture : Ferdinand Hodler (Suisse, 1853 – 1918), Sonnenuntergang am Genfersee von Caux aus, 1917

Les effluves du printemps

Les effluves du printemps

Il y a quelques jours,
Les parfums ont changé,
L’air devient plus clément,
Chargé d’odeurs diverses.

Comme si la nature,
A moitié éveillée,
Offre déjà tout d’elle,
A tous ses habitants.

Les fleurs du printemps s’ouvrent,
Libèrent leurs effluves,
Imprègnent leurs couleurs,
Et charment tous nos sens.

C’est la belle saison,
Profitons-en encore,
Agissons à outrance,
Avant qu’elle ne s’éteigne.

Emmanuelle de Dardel

Peinture : Ambrosius Bosschaert the Elder (Dutch, 1573 – 1621), Flower Still Life, The J. Paul Getty Museum

D’autres poésies naturelles sur ce blog.

Esquisse

Esquisse

Eperdue dans une autre ville,
A l’issue d’une flânerie,
La poésie réapparait,
Lors d’un instant insignifiant,
Dont l’inattendu me renverse.
Oh que cette beauté demeure !

Au coeur d’une voie monotone,
Un ballet de feuilles surgit,
Et dévoile les pas subtils,
Des ballerines du printemps,
Emportées par un vent gracieux,
Dans une scène féerique.

Emmanuelle de Dardel

Peinture : Edgar Degas, Quatre danseuses
https://www.edgar-degas.org/Four-Dancers.html
Google Art and Culture, Four Dancers, Edgar Degas, c. 1899

D’autres poésies naturelles.

PS : Le hacking semble réglé. Avec mes excuses pour les désagréments subis ces dernières semaines.

Bleu intense

Bleu intense

Un grand ciel bleu intense,
Orne enfin cette vallée,
Assombrie tout l’hiver,
Et fait rire à nouveau.

Les allées et venues,
Reprennent peu à peu,
En de multiples sens,
Et deviennent chargées.

Partout, dans les recoins,
Sur les hautes maisons,
Un éclat de lumière,
Jaillit devant nos yeux.

Les jardins prennent vie,
D’un simple ciel tout bleu,
La lumière éclairant,
Chaque brin d’herbe tendre.

Il est temps aujourd’hui,
D’accueillir cet or pur,
Qui réchauffe le coeur,
Et illumine l’âme.

Emmanuelle de Dardel

Image : https://pxhere.com