Tumultueux

Tumultueux

Au centre de la ville, 
Le bruit explose les sens, 
Mettant le corps à l’épreuve, 
Laissant l’âme troublée et exsangue, 
Où trouver refuge, calme et sérénité ?

Les conversations des gens,  
Le son des voix qui transperce,
Les timbres particuliers font frissonner, 
Les rires à gorge déployée sont des couteaux. 
Où trouver refuge, calme et sérénité ?

Loin de la ville en effervescence,
Le grondement continue, ininterrompu,  
Les moteurs impétueux vrombissent sur l’asphalte, 
Les trains discrets et mesurés grondent au coeur de la vallée, 
Où trouver refuge, calme et sérénité ?

La nuit enfin,
Fragments d’apaisement,
Le fracas s’atténue,
Ne reste qu’un faible bruissement,
La paix s’installe, pour quelques heures.

Emmanuelle de Dardel

Image : https://pxhere.com/

Paroxysme

Paroxysme

Impressions chargées de noirceur,
Ressentis agréables et régénérateurs,
Ou transmissions démesurées
Sur de multiples canaux multicolores ?

Besoin de pureté,
D’échange profond sans agression,
De calme, de douceur,
De respect et de considération.

Trop d’évènements différents,
Des stimulations constantes,
Des interrogations assommantes,
Des perceptions sensorielles infinies…

La lumière change constamment,
Les pensées ne suivent plus,
Il y a pléthore et redondance,
Comment filtrer, épurer, clarifier ?

Emmanuelle de Dardel

D’autres poésies intimes.

Image : https://pxhere.com

Bleu intense

Bleu intense

Un grand ciel bleu intense,
Orne enfin cette vallée,
Assombrie tout l’hiver,
Et fait rire à nouveau.

Les allées et venues,
Reprennent peu à peu,
En de multiples sens,
Et deviennent chargées.

Partout, dans les recoins,
Sur les hautes maisons,
Un éclat de lumière,
Jaillit devant nos yeux.

Les jardins prennent vie,
D’un simple ciel tout bleu,
La lumière éclairant,
Chaque brin d’herbe tendre.

Il est temps aujourd’hui,
D’accueillir cet or pur,
Qui réchauffe le coeur,
Et illumine l’âme.

Emmanuelle de Dardel

Image : https://pxhere.com

Aquarelle crépusculaire

Aquarelle crépusculaire

Le soleil tombe 
Une teinte saumonée 
Des fils, des traits, des nappes de peinture
Crème, gris rose et rose orange 
sur fond bleu tendre. 

Une aquarelle si légère 
Peinte à la tombée du jour 
Par un artiste passionné 
Par les nuances 
Du crépuscule. 

Imperceptiblement,
L’orange et le saumon 
Changent en un instant
Impression rose tendre fugace 
Coloris devenu mauve. 

Une harmonie de couleurs
La réalité rejoint l’imagination 
Enchanteresse. 
Ravissement des sens et 
Fascination. 

La nuit peut tomber,
Sublimation des couleurs 
Jusqu’à l’heure des rêves. 
Grâce aux mines célestes 
D’un graveur de nuances. 

Emmanuelle de Dardel

Image : pxhere.com

Frisson

Frisson

Dans l’amplitude de ton âme,
Mon coeur s’abandonne
Comme un papillon
Et reprend son souffle.
Peu à peu, chacune de mes cellules,
Laisse tomber ses barrières, se renforce,
Accepte douleurs et échecs
Et grandit dans l’équilibre.
L’échange sans mots,
Et avec lui, tous les possibles sont là,
La joie des instants, le bien-être délicat,
La lumière de tes yeux.

Emmanuelle de Dardel

Haïku participatif

Haïku participatif

Qu’est-ce qu’un haïku ?

Un haïku est un poème japonais, qui célèbre l’instant présent ou l’évanescence d’un aspect de la vie.

Le haïku a souvent un nombre défini de syllabes sur 3 vers : 5 / 7 / 5.

Un exemple ?

Sur le site short édition, de nombreux haïkus sont publiés : https://short-edition.com/fr/categorie/poetik/haiku-et-tanka

Thème

Je vous propose le thème du froid, pour écrire vos haïkus.

Comment participer ?

Ecrivez vos haïku dans les commentaires ci-dessous. Il n’y a aucune autre contrainte que le thème du froid et la forme du haïku (5 / 7 / 5). A vous !

Les articles participatifs

Vous trouverez sur le blog d’autres articles de poésie participative ouverts à tous.