Ailleurs

Ailleurs

Les herbes folles ont poussé en tout sens
D’ombelles blanches en arbuste aux feuilles tendres
Des insectes vagabondent en liberté 

 

Parfois quelques points de couleur attirent le regard 
Boutons d’or, oeillets rose vifs, oseille sauvage et serpolet 
S’élancent au ciel, depuis le labyrinthe des brins d’herbe

 

Le monde entier a disparu au coeur de cette végétation luxuriante
Qui reprend ses droits dès que le manteau de l’hiver s’évapore
La trace de l’homme est insaisissable, ailleurs

 

Emmanuelle de Dardel

 

Peinture : Henri Rousseau, La jungle équatoriale, 1909 (libre de droits)

D’autres poésies naturelles à lire.
Entrechats

Entrechats

 

 

Une pirouette
Deux entrechats
Trois cabrioles
Voici la fouine
Qui chaque nuit
Saute en tous sens
Sur le toit raide

 

De tuile en tuile
De sauts en sauts
Elle s’élance
Suit son parcours
Sur les vieux toits
Aussi agile
Qu’une danseuse

 

Alors parfois
Je me réveille
Et glisse un oeil
Pour admirer
Cet animal
A la fois leste
Et imprudent

 

Naturellement
Ce fureteur
S’arrête sur place
Et me regarde
Puis fuit en hâte
Chutant du toit
Avec fracas

 

Emmanuelle de Dardel

 

Peinture : Franz Marc, Weasels Playing, 1911

 

D’autres poésies naturelles sur ce blog.

 

 

Variations sur le vent

Variations sur le vent

Dessin dans le champ
Une spirale inattendue
Les blés sont couchés 

Etendue irisée
La lumière se diffuse
Par mille vaguelettes 

Bras et jambes pliés
Le tronc comme terrassé
L’arbre déclare forfait

Un chant étonnant
C’est le vent qui s’engouffre
Entre les maisons

Au coeur de mon être
Les bourrasques fouettent l’âme
Subsiste l’essentiel

Emmanuelle de Dardel

D’autres haikus libres.

Peinture : Romantic Landscape, Constantin Bogaïevski, 1908 (domaine public)

Sensation infinité

Sensation infinité

Bonheur du printemps
Infinité de couleurs
Au coeur d’une fleur

Vert perpétuel
Feuille d’arbre s’entrouvre
Herbe tendre répond

Les arbres fleurissent
Parfums doux et délicats
Apportés par le vent

Arbre parfumé
Effluence délicate
Sens exaltés

Forsythia jaune
Petites fleurs subites
Soupir du printemps

Mille pétales au vent
Zéphyr dispose les couleurs
Sur sa toile légère

Gouttes aériennes
S’y dissimule la palette
de l’arc-en-ciel

Graines en terre
Cotylédons mystérieux
Regain de vie

Pluie de poésie
Des pétales en liberté
Recouvrent ton coeur

Emmanuelle de Dardel

D’autres haïkus libres sur ce blog.

Peinture : Francis Gruber, Paysage de printemps, 1948

Scintillement

Scintillement

Aujourd’hui tout scintille
La haie de joncs dorés
Bercée par le courant
Illumine la rive

Aujourd’hui tout scintille
La lumière se reflète
Dans chaque particule
Que le soleil caresse

Aujourd’hui tout scintille
Une étoile est tombée
Dans chaque vaguelette
L’horizon étincelle

Aujourd’hui tout scintille
Chaque respiration
Devient inspiration
Et pensée éclairée

Emmanuelle de Dardel

D’autres poésies naturelles sur ce blog.

Peinture : Ferdinand Hodler (Suisse, 1853 – 1918), Sonnenuntergang am Genfersee von Caux aus, 1917