Aquarelle crépusculaire

Temps de lecture : 1 minute

Le soleil tombe 
Une teinte saumonée 
Des fils, des traits, des nappes de peinture
Crème, gris rose et rose orange 
sur fond bleu tendre. 

Une aquarelle si légère 
Peinte à la tombée du jour 
Par un artiste passionné 
Par les nuances 
Du crépuscule. 

Imperceptiblement,
L’orange et le saumon 
Changent en un instant
Impression rose tendre fugace 
Coloris devenu mauve. 

Une harmonie de couleurs
La réalité rejoint l’imagination 
Enchanteresse. 
Ravissement des sens et 
Fascination. 

La nuit peut tomber,
Sublimation des couleurs 
Jusqu’à l’heure des rêves. 
Grâce aux mines célestes 
D’un graveur de nuances. 

Emmanuelle de Dardel

Image : pxhere.com

Frisson

Temps de lecture : 1 minute

Dans l’amplitude de ton âme,
Mon coeur s’abandonne
Comme un papillon,
Et reprend son souffle.
Peu à peu, chacune de mes cellules,
Laisse tomber ses barrières, se renforce,
Accepte douleurs et échecs
Et grandit dans l’équilibre.
L’échange sans mots,
Et avec lui, tous les possibles sont là,
La joie des instants, le bien-être délicat,
La lumière de tes yeux.

Emmanuelle de Dardel

Instantané d’hiver

Temps de lecture : 1 minute

La neige tombe,
calme et tranquille.
Les flocons roulent
Les uns après les autres
Et se suivent de plus en plus vite.
La rue respire un silence assourdissant
et retient son souffle lourd.

Chaque flocon s’anime
Et vient recouvrir les autres,
En produisant un son d’un autre monde,
qui gomme tous les autres.
Il est tôt,
Tous dorment encore,
Inconscients de cette musique d’ange.

Emmanuelle de Dardel

Lune dorée

Temps de lecture : 1 minute

La nuit tombe lentement sur les montagnes blanchies, 
Le ciel est encore éclairé à l’ouest.
La lune, ronde et blanche, est déjà là,
Elle illumine les champs couverts de neige
Et se reflète dans le lac.

La brume monte, lentement, doucement.
Elle couvre la lune d’un fin voile déchiré et mouvant,
La rendant toute douce et bienveillante,
Comme pour mieux l’accompagner,
Durant son long voyage à travers l’immensité de l’espace.

Emmanuelle de Dardel

Mélancolie chérie 

Temps de lecture : 1 minute

Il est temps de prendre la plume, 
Quand ce sentiment bizarre,
Cette mélancolie à la fois suave et insupportable, 
Monte par vagues irrésistibles.

Il n’est plus possible de l’ignorer aujourd’hui,
Cette peine si longtemps évitée. 
La douleur et la souffrance sont devenues tyranniques, 
Ordonnant sans relâche : « Hurle ! Vite ! ».

Emmanuelle de Dardel