Autour du Simplon : poésie à plusieurs mains

Le col et l’hospice du Simplon

L’hospice du Simplon est une maison d’accueil située sur le Col du Simplon, à 2’000 m d’altitude, un col ouvert toute l’année aux véhicules. L’hospice est tenu par des chanoines du Grand-Saint-Bernard et on m’en a chaleureusement vanté les mérites (beauté du site, qualité de l’accueil communautaire et visiteurs éclectiques).

Poésie à plusieurs mains

Une poésie à plusieurs mains est écrite par plusieurs personnes, dans le but de partager l’écriture : chaque personne écrit les vers de son choix, tout en respectant l’esprit des vers écrits par les autres auteurs.

Pourquoi ?

Par exemple, pour favoriser le partage d’idées, développer l’envie d’écrire et décrire un instant cher à ses yeux. Grâce à cette poésie, on peut créer une mémoire collective écrite.

Qui peut participer ?

Tout le monde peut prendre part à cette poésie, pour faire part de son ressenti, de ses impressions, de ses émotions au Simplon.

Le poème est ouvert à tous et est disponible sans limite de temps.

Comment ?

Voici les contraintes choisies :

  • des vers de 12 syllabes, des alexandrins
  • 1 vers par commentaire (c’est plus facile à lire et reproduire)
  • thème : le Simplon
  • limite de 100 vers

Autres poésies à plusieurs mains.

image : Hanspeter Baumeler

Le printemps : poésie à plusieurs mains

Qu’est-ce ?

Une poésie à plusieurs mains est écrite par plusieurs personnes : vous, les lecteurs-écrivains de ce blog.

A quoi ça sert ?

Il peut y avoir de très nombreuses raisons pour l’écriture à plusieurs mains. Je citerai quelques idées des plus évidentes pour moi :

  • partager le plaisir d’écrire
  • trouver d’autres formulations, d’autres idées
  • développer l’écriture collective
  • renforcer l’envie d’écrire
  • lutter contre l’individualisme

Qui peut participer ?

Tout le monde, sans exception ! Il s’agit d’écrire vers par vers.

Comment ?

Les contraintes de la poésie sur le printemps sont les suivantes :

  • des vers en décasyllabes (des vers de 10 syllabes)
  • 1 vers par commentaire
  • thème : le printemps
  • limite de 50 vers (donc 50 lignes)
  • écriture en lien avec l’image choisie https://pxhere.com/fr/photo/1104750
  • le premier commentaire sera le premier vers

Poésie participative

Pour consulter tous les articles de poésie participative sur ce blog, cliquez ici.

La lumière : poésie à plusieurs mains {participatif}

Ecriture à plusieurs mains

Une écriture de poésie à plusieurs mains, ça vous tente ? La lumière, c’est le thème principal. Deux vers sont donnés pour commencer et nous poursuivons l’écriture, vers après vers, dans les commentaires. Commençons par 18 vers.

Qu’est-ce que c’est ?

Ecrire à plusieurs mains, c’est partager l’écriture d’une poésie ensemble. Cela peut nous apporter d’autres idées, d’autres manières de voir, d’autres tournures. Et surtout, c’est interactif et ça donne envie de participer à l’écriture. Lancez-vous !

Contraintes

Pour que le poème soit homogène, voici trois contraintes :

  • écrire un vers entier par commentaire
  • sur le thème de la lumière (pure)
  • en octosyllabes (avec huit syllabes par vers)

Ecriture avec 10 mots choisis

Si vous avez envie d’écrire un poème en entier, avec 10 mots choisis, rendez-vous sur l’article du thème de janvier.

Les articles participatifs

Vous avez envie d’y prendre part, mais souhaitez un autre thème ? Retrouvez tous les articles de poésie participative sur ce blog.

***

La lumière

Elle pénètre au coeur des choses
Pour en révéler la finesse
Elle révèle les choses au coeur
Pour en réveiller les esprits
Au coeur poussière et de vie

Elle illumine les secrets
La tristesse s’évanouit
La lumière éclaire la vie
Et chaque instant devient plus beau
Quand la lumière se pose
De multiples éclats jaillissent 

La lumière est joie de vie
Quand je la vois dans tes yeux
Je ne peux qu’être heureux.
Mon âme s’éclaire dans tes yeux
Je vois ton coeur de lumière 

Un photon est passé par là
Pour innerver l’aube à la rose,
Et n’y trouvant pas l’entrelacs,
S’en est allé vers autre cause.

Signé : Bastien Godard, écrivainamateurblog, Emmanuelle, Les faits Plumes, Le Horla