La forêt, poésie à plusieurs mains

La forêt, poésie à plusieurs mains

Pour partager l’écriture, nous écrivons une poésie sur un thème précis, ensemble sur ce blog. Ce mois, mon choix s’est porté sur la forêt, de nuit.

Qu’est-ce que c’est ?

Une poésie à plusieurs mains est rédigée par plusieurs personnes. 

Qui peut participer ?

Chacun.e peut prendre part à cet exercice d’écriture de poésie.

Comment ?

Les deux seules contraintes à respecter sont :
  • écrire un vers par commentaire,
  • sur le thème de la forêt de nuit.

Pourquoi ?

Les raisons sont nombreuses et peuvent être différentes selon les personnes. Voici mes buts : 

  • partager l’écriture à plusieurs 
  • échanger ses idées par l’intermédiaire de l’écrit 
  • prendre part à une construction littéraire collective

Peinture

Mikalojus Konstantinas Ciurlionis, Forest, 1906 (domaine public)

D’autres poésies participatives 

Pour lire les autres articles de poésie participative sur ce blog, cliquez ici.

Vous avez envie d’écrire une poésie complète à partir de 10 mots ? Voici l’article du mois, avec dix synonymes

D’autres poésies à plusieurs mains 

Entrechats

Entrechats

 

 

Une pirouette
Deux entrechats
Trois cabrioles
Voici la fouine
Qui chaque nuit
Saute en tous sens
Sur le toit raide

 

De tuile en tuile
De sauts en sauts
Elle s’élance
Suit son parcours
Sur les vieux toits
Aussi agile
Qu’une danseuse

 

Alors parfois
Je me réveille
Et glisse un oeil
Pour admirer
Cet animal
A la fois leste
Et imprudent

 

Naturellement
Ce fureteur
S’arrête sur place
Et me regarde
Puis fuit en hâte
Chutant du toit
Avec fracas

 

Emmanuelle de Dardel

 

Peinture : Franz Marc, Weasels Playing, 1911

 

D’autres poésies naturelles sur ce blog.

 

 

Haïkus participatifs sur la pluie

Haïkus participatifs sur la pluie

Vous aimez écrire et vous aimez la pluie ? Alors venez rédiger vos haïkus en commentaires.

Qu’est-ce qu’un haïku ?

C’est un poème japonais ultra court, en 3 vers et 5 / 7 / 5 syllabes. Il nous permet de mettre en valeur un instant qui nous est cher.

Thème de la pluie

D’un léger goutte à goutte ou avec la violence d’une tempête, la pluie prend une infinité d’aspects. Elle est aussi employée dans nombre d’expressions imagées, de l’ennui à l’averse météorique. Une richesse à transcrire en haïkus.

Comment participer ?

Les participations sont libres, sans limite dans le temps et ouvertes à tou.tes.

Peinture

Edvard Munch, Rain, 1902 / domaine public

Les haïkus participatifs

Il y a plusieurs articles de haïkus participatifs sur différents thèmes sur ce blog.
Haikus collaboratifs sur le climat

Haikus collaboratifs sur le climat

Grève du climat et journée de la terre 2019 : écrivez vos haïkus collaboratifs et twittez-les. #haikuclimat #climatestrike

Haïkus participatifs sur le vent

Quand le vent souffle, vous laissez libre court à votre imagination et vous avez envie de partager l’écriture sur les différents zéphyrs, vents du nord, foehn et joran ? Ecrivez vos haïkus participatifs sur le vent dans les commentaires.

Variations sur le vent

Variations sur le vent

Dessin dans le champ
Une spirale inattendue
Les blés sont couchés 

Etendue irisée
La lumière se diffuse
Par mille vaguelettes 

Bras et jambes pliés
Le tronc comme terrassé
L’arbre déclare forfait

Un chant étonnant
C’est le vent qui s’engouffre
Entre les maisons

Au coeur de mon être
Les bourrasques fouettent l’âme
Subsiste l’essentiel

Emmanuelle de Dardel

D’autres haikus libres.

Peinture : Romantic Landscape, Constantin Bogaïevski, 1908 (domaine public)